L’APOCE sort un outil technologique contre l’or frelaté

Pour lutter efficacement contre l’or frelaté, l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE) a fait sorti un outil technologique. Nous vous en disons plus dans cette édition du samedi 24 décembre 2022.

Ce n’est pour personne un secret ! L’or est une richesse incontestée. Et pour les Algériens, l’or est très apprécié dans la confection de bijoux. Cependant, les escrocs sont présents dans tous les secteurs d’activité, et beaucoup tentent de vendre de l’or non conforme aux normes. De plus, le président de l’APOCE, Mustapha Zebdi explique que la majorité de l’or vendu en Algérie est hors « normes » car il est fabriqué à l’étranger spécifiquement pour le marché algérien. Il ajoute que les techniques utilisées actuellement pour contrôler l’or sont dépassées et les résultats sont faussés. C’est dans ce cadre que les autorités ont agi afin de pallier à ce fléau.

En effet, l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE) a révélé que des moyens « technologiques et modernes » seront utilisés afin de faire des contrôles. Selon le communiqué diffusé par l’APOCE, les moyens antérieurement annoncés seront utilisés pour la détection de l’or non conforme aux normes de qualité. Des agents de cette même association feront le tour des bijouteries à travers le territoire national afin de faire les contrôles nécessaires dès la semaine à venir.

Lire aussi :  Incroyable ! Un Algérien est l’un des meilleurs pâtissiers de France

A cet effet, ces mêmes agents ont déjà préparé une procédure bien ficelée. Ils achèteront  de l’or anonymement puis en l’analysant. Pour se faire l’APOCE a acquis un laboratoire équipé à cet effet dans la capitale du pays. De plus, celui-ci sera mis à disposition des citoyens qui veulent analyser la qualité des bijoux qu’ils ont déjà achetés. Il faudra se présenter muni d’une facture et prendre rendez-vous.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here