L’inflation préoccupe les algériens

Le gouvernement a annoncé tout récemment la date effective de la rentrée scolaire mettant ainsi un terme à un suspens qui inquiétait de nombreux parents. C’est donc dans un contexte de forte inflation que la prochaine rentrée est entrain de se préparer.

Depuis l’avènement de la pandémie du coronavirus, les citoyens algériens ne savent plus où donner de la tête. L’inflation s’est généralisée et la crise russo-ukrainienne n’est pas venue arranger les choses. Tous les domaines d’activité du pays sont frappés de plein fouet par l’inflation.

Les algériens dans le dur

On aurait pu penser que la hausse des prix du pétrole et du gaz allait permettre aux ménages algériens de souffler un peu mais le constat est tout autre. Le coût actuel de la vie est actuellement insupportable pour bon nombre de citoyens DZ. L’alimentation, les moyens de déplacement, les matériaux de construction, les fournitures scolaires c’est la croix et la bannière. L’inflation tient à la gorge les algériens.

Conscient de la situation délicate que vit ces compatriotes, le président de la république, Abdelmadjid Tebboune a demandé à son gouvernement de mettre en place des mécanismes sociaux pour soulager les ménages.

Comme mesure annoncée, il ya la révision de l’allocation chômage et de la liste des bénéficiaires, des salaires des travailleurs et des pensions de retraite. Pour se rendre compte du niveau de précarité de la population algérien il suffit de prendre connaissances avec les chiffres publiés par l’ANEM. En effet, 2.460.000 personnes se sont inscrites sur la plateforme.

Lire aussi :  La nouvelle bourde chez Air Algérie

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL