La « virgule » de l’Algérie chasse les Camerounais au Qatar

Le sélectionneur camerounais Rigobert Song s’est retrouvé dans une situation critique lors d’une conférence de presse tenue mercredi au Qatar, en raison d’une question liée aux accusations portées contre Eto’o d’avoir acheté le match des éliminatoires contre l’Algérie.

Malgré le passage de plus de six mois depuis le match retour entre l’Algérie et le Cameroun, la virgule Algérie-Cameroun a hanté les Lions au Qatar, après que Song ait été interrogé sur les accusations portées contre Samuel Eto’o d’avoir acheté le match.

Le sélectionneur camerounais Rigobert Song a magistralement éludé les questions des journalistes quant à son opinion sur les accusations explicites portées contre Samuel Eto’o, président de la Fédération des Lions indomptés, dans un match qui a été marqué par des erreurs d’arbitrage majeures de l’arbitre gambien Bakary Gassama.

Song a été surpris, lors de la conférence de presse précédant le match de son équipe nationale contre la Suisse, par l’un des journalistes, lui demandant directement son avis sur les messages de son ancien collègue Muhammadu Idrisso, et son accusation selon laquelle Eto’o avait acheté les Desert Warriors. match.

L’entraîneur camerounais a répondu : « Qu’a-t-il dit ? En fait, nous ne sommes pas au courant de ces déclarations, et il a ajouté : « Le monde a vu ce qui s’est passé lors du match contre l’Algérie, et bien sûr nous ne retournerons jamais dans le passé, et pour moi. Je préfère me concentrer sur le premier match de la Coupe du monde car c’est le plus important.

Lire aussi :  Coupe du monde 2022 : la Croatie et le Maroc se neutralisent

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!

Please enter your name here