Publicité

Scandale SONELGAZ : Népotisme, manipulation et crise énergétique en Algérie ! Dévoilement de détails inédits

AccueilA la uneScandale SONELGAZ : Népotisme, manipulation et crise énergétique en Algérie ! Dévoilement...

Le 30 décembre 2021, Mourad Adjal prenait les rênes de SONELGAZ, mais depuis, son règne est entaché de controverses, de népotisme, et de pratiques douteuses, révélant une crise de gouvernance sans précédent dans le secteur énergétique algérien.

Un Gestionnaire Contesté :

L’accession d’Adjal à la présidence a déclenché une série de débats houleux quant à son intégrité. Des sources internes signalent une montée en flèche de manipulations financières et d’usage de fausses déclarations au sein du groupe énergétique.

Une Ombre sur le Ministre :

Les controverses autour d’Adjal ont également jeté une lumière critique sur le ministre de l’Énergie, Mohammed Arkab. Ses explications controversées sur les pannes d’électricité estivales de 2023 ont amplifié les inquiétudes quant à la gestion du secteur énergétique crucial pour l’économie et la population algérienne.

Lire aussi :  Qui est Vladimir Petkovic, le probable successeur de Djamel Belmadi ?

Népotisme et Conflits d’Intérêts à SONELGAZ :

Algérie: Sonelgaz, l'entreprise nationale de gaz et d'électricité, au cœur d'un scandale de corruption

Les rapports internes pointent du doigt le Secrétaire Général de SONELGAZ, Nabil Kafi, accusé de créer un environnement de travail toxique. Les allégations de favoritisme dans l’attribution de contrats de sous-traitance, notamment en faveur de l’entreprise du frère de Kafi, soulèvent des préoccupations éthiques majeures.

SONELGAZ  : Démission Explosive

La démission de Achour Telli, premier syndicaliste de SONELGAZ, met en évidence une gestion tyrannique et désorganisée de la part d’Adjal, dépassant les limites de l’acceptable. Telli, autrefois soutien indéfectible d’Adjal, a quitté son poste en raison de divergences éthiques et morales majeures.

Manipulation des Données Financières :

Adjal aurait ordonné le renouvellement de contrats de 600 employés en fin de CDD en 2023 pour masquer des licenciements massifs. La manipulation des chiffres officiels soulève des questions sur la transparence et l’éthique de la direction de SONELGAZ.

Lire aussi :  Qui est Vladimir Petkovic, le probable successeur de Djamel Belmadi ?

SONELGAZ : Nominations Familiales Contestées 

Dans un acte audacieux, Adjal a nommé ses deux enfants et son beau-fils à des postes de cadres supérieurs, malgré leur absence d’expérience pertinente. Ces nominations ont déclenché une vague de critiques, soulignant des problèmes d’éthique et de gouvernance.

Notons qu’une  série d’enquêtes approfondies révélant non seulement la situation chaotique au sein de SONELGAZ, mais également des scandales financiers et juridiques potentiellement déstabilisateurs seront dévoilées. Blocages de projets, licenciements massifs, népotisme, et bien d’autres sujets brûlants seront abordés, exposant les coulisses troubles du prestigieux groupe énergétique. Restez à l’écoute pour des révélations explosives dans les prochains rapports.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici