Découvrez des détails hallucinants sur Benzema, Nasri et l’équipe d’Algérie (Vidéo)

Jean-Michel Cavalli ancien sélectionneur de l’équipe d’Algérie vient de dévoiler durant une interview, des détails hallucinant sur Karim Benzema et Samir Nasri. Toujours durant son interview ce dernier a également révélé un détails plus ou moins surprenant sur l’équipe d’Algérie. Nous vous déballons tout cela à travers cette édition de ce jeudi 22 septembre 2022.

Durant cet entretien accordé à la chaine égyptienne « Al Hayat », le désormais ex entraineur de l’équipe d’Algérie, aujourd’hui premier responsable de la barre technique du Niger a révélé la raison pour laquelle Benzema et Nasri ont refusé de rejoindre les verts

« En ce qui concerne Nasri, j’y ai beaucoup cru, mais j’ai jamais su qu’est ce qui s’était passé exactement, pourquoi il a ensuite choisi l’équipe de France. Je parle de lui personnellement, après sur le plan sportif je le comprend très bien aussi », indique l’ancien entraineur de l’équipe d’Algérie. Il poursuit en soulignant « Alors qu’avec Benzema, j’ai de suite compris que ça allait être compliqué. ça n’a pas été facile pour lui de répondre, parce que je sentais chez lui qu’il n’avait pas pris sa décision. Mais c’est un garçon qui avait beaucoup d’ambitions dans son métier, il pensait déjà à être un jour ballon d’or, il pensait déjà peut-être un jour à faire gagner une coupe du monde, il pensait peut-être un jour être un des meilleurs joueurs du monde »

Lire aussi :  De retour en Equipe d'Algérie, Nabil Bentaleb livre ses nouvelles ambitions

Pour l’actuel coach du Mena son bilan à la tête de l’équipe d’Algérie serait meilleurs s’il avait eu Benzema et Nasri dans son effectif  

« En vérité c’est mon plus grand regret, parce que je pense que si je les avais eu, j’aurai surement fait la coupe du monde avec. Ça était un combat pour moi, parce que c’était de très bon joueurs d’avenir parce qu’ils étaient beaucoup plus jeunes et je savais qu’ils allaient réussir une grande carrière », clame t’il. mieux toujours selon cet ancien coach de l’équipe d’Algérie « Il faut pas oublier que l’équipe nationale d’Algérie de 2006, quand moi je l’ai prise, par rapport à l’équipe de France, qui était aux portes d’être une des meilleures équipes du monde, il est évident que sur le plan sportif il y avait un grand décalage à cette époque. Et je pense que c’était compliqué pour eux et facile en même temps de faire un choix professionnel ».

 

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!

S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL