Publicité

Zinédine Zidane refuse la proposition de l’Algérie : La raison qui bouleverse les fans

AccueilFootballZinédine Zidane refuse la proposition de l'Algérie : La raison qui bouleverse...

Le sélectionneur Djamel Belmadi n’est plus à la tête de l’équipe d’Algérie. Pour le remplacer, la FAF s’est lancée sur plusieurs pistes dont celle de Zinédine Zidane. Mais la légende française aurait refusé la proposition de l’Algérie. Découvrez pourquoi Zinédine Zidane a décliné l’offre de devenir le successeur de Djamel Belmadi à la tête de l’équipe nationale d’Algérie. Entre priorités sportives et timing inopportun, plongez dans les détails de cette décision qui laisse les fans interrogatifs.

Attente prolongée : Zinédine Zidane ne reprendra pas du service avant 2026

Alors que Zinédine Zidane espérait succéder à Didier Deschamps après la Coupe du Monde au Qatar, Noël Le Graët a prolongé le contrat du sélectionneur français jusqu’au Mondial 2026. Zidane doit désormais patienter pour réaliser son rêve de diriger l’équipe nationale.

Lire aussi :  Mahrez admet sa part de responsabilité dans le fiasco de l'Algérie

Prochaine destination de Zidane : "Il attend l'OM", Jérôme Rothen

Zidane, sollicité par plusieurs équipes dont le PSG, Manchester United, et l’Arabie Saoudite, a préféré décliner les avances de l’Algérie. Orienté vers un projet sportif solide, l’ancien coach du Real Madrid n’a pas été tenté par la perspective de prendre en main la sélection algérienne en pleine reconstruction après une CAN difficile.

Zidane et la reconstruction algérienne : Un chantier trop vaste

Selon Jean-Michel Larqué, Zidane a pris une décision compréhensible, vu l’ampleur du chantier en Algérie. L’ancien joueur de l’ASSE estime que Zidane, habitué aux clubs, ne souhaite pas prendre en charge une équipe nécessitant une reconstruction totale. Jérôme Rothen abonde dans ce sens, soulignant les défis liés au vivier de talents.

Lire aussi :  La condition de Belmadi pour résilier son contrat avec la FAF révélée

Le dilemme de Zidane : Plus à perdre qu’à gagner en rejoignant l’Algérie

Zinédine Zidane

Jean-Michel Larqué souligne que la décision de Zidane n’est pas étonnante, car rejoindre l’Algérie impliquerait reconstruire l’équipe de A à Z. Jérôme Rothen partage cet avis en mettant en lumière les erreurs de Belmadi et les défis liés au vivier de talents, affirmant qu’un entraîneur serait voué à l’échec. En choisissant de refuser l’Algérie, Zidane évite un risque potentiel de déception.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici