Mémoires de Taleb Ibrahimi: Le système de Bouteflika vivement critiqué.

C’est désormais disponible le quatrième volet de « Mémoires d’un Algérien – Tome 4 : Craintes et espérances (1988-2019) », dont l’auteur est l’ancien ministre Taleb Ibrahimi. Ce nouveau tome est précédé de 3 autres parus respectivement en 2005, 2008 puis en 2013. Découvrez la quintessence de l’ouvrage.

Ce nouvel ouvrage de l’ancien ministre Taleb Ibrahimi vient retracer les événements d’un épisode crucial de l’histoire de notre Algérie tels qu’il les a vécus. D’ailleurs, il complète les trois précédents tomes de ses mémoires, intitulés : « Tome 1 : Rêves et épreuves (1932-1965) », « Tome 2 : La passion de bâtir (1965-1978) » et « Tome 3 : Un dessein inabouti (1979-1988) ». Publiés, respectivement, en 2005, 2008 et 2013 aux Éditions Casbah.

Dans ce nouveau volet de ses mémoires, le fils de Mohamed Bachir Ibrahimi a pointé du doigt les deux décennies du Président déchu, Abdelaziz Bouteflika. Selon lui, « le règne de Bouteflika s’est soldée par un lourd passif, laissant de profondes blessures dont la plus grave est la corruption par son ampleur et l’étendue de ses effets dévastateurs ».

Évoquant les élections de 1999, Ahmed Taleb Ibrahimi n’a pas manqué de rappeler son retrait, ainsi que celui des autres candidats, « laissant sur scène le candidat du pouvoir ». « Le retrait des candidats a donné un régime légal, mais sans légitimité et donc incapable de répondre avec succès aux exigences de la réconciliation et du changement », a-t-il soutenu.

Lire aussi :  Inflation du prix de l'or après une baisse du dollar

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here