Publicité

Tensions diplomatiques : L’Afrique du Sud irrite le Maroc sur la question du sahara occidental

AccueilActualitéTensions diplomatiques : L'Afrique du Sud irrite le Maroc sur la question...

L’Afrique du Sud provoque l’ire du Maroc en soutenant le Sahara Occidental. Après son récent succès contre Israël à la Cour internationale de justice, Pretoria s’attaque au dossier sahraoui, provoquant une réaction ferme de Rabat. Découvrez les enjeux de cette confrontation diplomatique.

L’Afrique du Sud sème la discorde diplomatique avec le Maroc sur le sahara occidental

La visite de Staffan De Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations-Unies pour le Sahara occidental, à Pretoria, a déclenché une vive réaction du Maroc, illustrant les tensions diplomatiques croissantes entre les deux nations. La visite de De Mistura en Afrique du Sud a été perçue comme une provocation par le Maroc, qui s’est opposé fermement à toute implication de Pretoria dans le dossier du Sahara occidental. La Fédération algérienne de football est en quête d’un nouveau sélectionneur après la fin des fonctions de Djamel Belmadi. Découvrez les noms pressentis, dont Marcel Kohler, Carlos Queiroz, Vahid Halilhodžić et Julen Lopetegui, alors que la commission chargée des candidatures se donne dix jours pour prendre une décision.

Lire aussi :  Lounis Aït Menguellet au Canada : Deux Concerts Exceptionnels en Mai 2024

Les positions tranchées de l’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud, héritière de la lutte contre l’apartheid, adopte une position ferme en faveur du droit des peuples palestinien et sahraoui à l’autodétermination. Cette approche, illustrée par la récente victoire devant la Cour internationale de justice contre Israël, suscite l’inquiétude du Maroc. Le Maroc, mécontent de cette ingérence supposée, a exprimé son opposition à la visite de De Mistura. Omar Hilale, représentant du Maroc à l’ONU, a averti que cette démarche pourrait avoir des conséquences sur le processus politique en cours.

Le soutien controversé de l’Afrique du Sud à la cause sahraouie

La véritable raison du rejet marocain semble résider dans le soutien affirmé de l’Afrique du Sud à la cause sahraouie. Reconnaissant la République sahraouie, Pretoria appuie politiquement, diplomatiquement, médiatiquement et militairement le Polisario. Des actions qualifiées de « toxiques » par le diplomate marocain. D’un autre côté, les autorités marocaines affirment que De Mistura n’a pas informé le Maroc de son projet de visite en Afrique du Sud et a ignoré leur opposition une fois qu’elle a été portée à sa connaissance. Des déclarations qui soulignent les tensions croissantes entre les deux nations.

Lire aussi :  Lutte contre le cancer : le gouvernement algérien fait un pas de géant. Bonne nouvelle pour les patients

Contexte géopolitique complexifié

Cette confrontation diplomatique intervient dans un contexte géopolitique complexe, marqué par la normalisation des relations entre le Maroc et Israël en 2020, soulignant les différentes alliances et oppositions dans la région. En conclusion, la visite de De Mistura en Afrique du Sud intensifie les tensions diplomatiques entre le Maroc et Pretoria, mettant en lumière les divergences sur la question du Sahara occidental. L’évolution de cette situation mérite une attention particulière alors que les relations internationales dans la région restent sous tension.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici