Maroc : Nasser Bourita remet en cause l’hospitalité algérienne

Nasser Bourita non moins ministre des affaires étrangères et de la coopération africaine et des marocains à l’étranger a evoqué la position de l’Algérie vis-à-vis de la normalisation entre le Maroc et l’Israël remettant en cause leur l’hospitalité.

A l’occasion des travaux du sommet de la Ligue Arabe qui s’est tenu les 1er et 2 novembre à Alger, Bourita a déclaré que l’hostilité algérienne n’a rien à voir avec les relations Maroco-israéliennes. « La position de l’Algérie envers le royaume ne se rapporte pas à notre relation avec Israël », a- t-il affirmé d’emblée au micro d’Independent Arabia.

D’après le même homme, il s’agit tout simplement d’un pretexte et cela aurait pu être crédible « si Alger avait agi de la même manière avec le Bahreïn, la Jordanie, les Emirats arabes unis ou encore l’Égypte, qui entretiennent des relations plus anciennes avec l’État hébreu », a- t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie marocaine s’est interrogé toujours en rapport avec la normalisation : « On ne peut pas expliquer cette prise de position par des relations bilatérales entretenues avec Israël. D’autant que si l’État palestinien a maintenu son ambassadeur au Maroc et n’a pas pris de position, l’Algérie serait-elle plus engagée envers la cause palestinienne que les Palestiniens eux-mêmes ? »

Lire aussi :  Montage automobile : Volkswagen de retour en Algérie ?

Nasser  Bourita a par ailleurs rappelé que les frontières entre l’Algérie et le Maroc sont fermées depuis 1994, soit plus de 27ans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here