Publicité

La FAF met la balle dans le camp de Belmadi

AccueilFootballLa FAF met la balle dans le camp de Belmadi

La Fédération algérienne de football (FAF) a annoncé sur son site officiel que l’évaluation des candidatures pour le poste de sélectionneur national de l’équipe nationale A commencera demain.

Walid Sadi, président de la FAF, mettra en place un comité ad-hoc

FAF

Ainsi, Walid Sadi, président de la FAF, mettra en place un comité ad-hoc chargé de cette tâche dès lundi. Avant cette annonce, l’instance a envoyé une lettre officielle à Djamel Belmadi, l’entraîneur sortant, pour mettre fin à sa mission. Il est évident que la page Belmadi est théoriquement tournée à la FAF. Cependant, d’un point de vue administratif et juridique, le technicien est toujours lié contractuellement à l’instance, après plus de cinq ans et demi à la tête de l’Algérie.

Lire aussi :  José Peseiro, un candidat potentiel pour l'équipe d'Algérie, prend des mesures radicales avant les demi-finales de la CAN

Néanmoins, la structure fédérale est confrontée à une urgence : trouver un entraîneur pour prendre en charge les prochaines sorties de l’équipe nationale, notamment le tournoi amical de la FIFA en mars, où l’Algérie affrontera Andorre, la Bolivie et l’Afrique du Sud. En ce qui concerne Belmadi, il est important de mentionner que Sadi a déclaré que l’entraîneur avait accepté de percevoir deux mois de salaire en compensation pour résilier son contrat, lors de leur première réunion à Bouaké (Côte d’Ivoire) après l’élimination de la CAN-2023. Cependant, à son retour à Alger, Belmadi aurait changé d’avis, affirmant qu’il était là pour se qualifier pour la Coupe du Monde 2026.

Il aurait également dit à Sadi que s’il ne le laissait pas aller jusqu’au bout de son contrat, il devrait lui payer le reste de son contrat jusqu’à l’été 2026. Une compensation financière que la FAF, dont les finances sont précaires, ne peut se permettre. En fin de compte, la structure footballistique est déterminée à se séparer de Belmadi. Cela a été confirmé par le communiqué de dimanche, où la FAF a notifié la fin de la mission de Belmadi.

Lire aussi :  Zidane et l’Algérie, un destin presque lié. La preuve...

Ce dernier a désormais deux options : accepter les mois de compensation dont ils avaient convenu précédemment ou déposer une plainte auprès de la FIFA. Il n’y a pas de troisième option dans cette affaire, ce qui signifie que le coup de poker de la FAF peut être risqué.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est a dire que belmadi et le mal aimé même s’il a gagné la coupe d’Afrique c’était son sort mais il restera le meilleur entraîneur de tout les temps aller sadi avec ta nouvelle équipe remporté la coupe la coupe d’Afrique au Maroc si vous êtes capable comme la fait belmadi en Egypte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici