Publicité

Victime de diffamation, Karim Benzema veut poursuivre Gérald Darmanin

AccueilActualitéVictime de diffamation, Karim Benzema veut poursuivre Gérald Darmanin

Le conflit persistant entre Israël et la Palestine engendre de nouvelles situations conflictuelles. Alors que l’affaire du joueur Youcef Atal continue de circuler sur les réseaux sociaux, celle du Ballon d’Or 2022, Karim Benzema, fait désormais surface suite aux allégations du Ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Les dernières informations indiquent que le footballeur franco-algérien envisage de poursuivre le Ministre français pour diffamation. Toutes les informations sur ce sujet sont disponibles dans l’édition de ce jeudi 19 octobre 2023.

En effet, après que Karim Benzema a pris position dans le conflit entre la Palestine et Israël, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a laissé entendre que le joueur était potentiellement lié à l’organisation terroriste des Frères musulmans. « M. Karim Benzema est en lien, on le sait tous, notoire, avec les Frères Musulmans. », expliquait ce dernier au micro de CNews. À noter que les Frères Musulmans est une organisation reconnue comme terroriste par la France.

Lire aussi :  France : Karim Benzema sous le feu des critiques, une sénatrice réclame sa déchéance de nationalité

Karim Benzema a exprimé son indignation face à ces allégations. L’avocat de Benzema a promptement réfuté ces allégations, les décrivant comme étant fausses et trompeuses. Il a également pris l’initiative d’annoncer que le joueur envisageait d’engager des poursuites judiciaires contre le ministre. « Ceci est faux ! Karim Benzema n’a jamais eu la moindre relation avec cette organisation, explique l’avocat du joueur du club saoudien d’Al-Ittihad. Il a d’ailleurs choisi de vivre en Arabie qui a décrété ladite organisation terroriste, ce que n’a jamais fait la France », expliquait ce dernier.

« Nous réfléchissons à des poursuites à l’encontre de ce ministre en application, par exemple, de la loi sur la manipulation de l’information chère à notre gouvernement… et de la diffamation voire de l’injure publique, parce que ce lien inexistant avec les Frères musulmans qu’il dit pourtant notoire est évidemment présenté comme dépréciatif. Il n’est pas acceptable que ceux qui gouvernent se croient autorisés à tout par pur opportunisme », a fait savoir maître Hugues Vigier, avocat du joueur. Affaire à suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici