Halte au  Galoufa en Algérie : Une pétition lancée pour mettre fin à la pratique.

En Algérie, il a été lancé une pétition dans le but de protester contre la pratique interdite par la loi, dite Galoufa. Ceci vise en effet à  stopper la chasse  d’animaux, les chiens et les chats notamment.

La pratique  mentionnée plus haut consiste à chasser les animaux errants et à les abattre. L’électrocution est le mode opératoire pour y arriver. Les victimes sont principalement les compagnons les plus fréquents de l’Homme. À savoir les chiens et les chats. Cette méthode, dite Galoufa, est toujours pratiquée en Algérie. Cette pratique  révolte  de nombreuses associations de protection animalière. Ainsi, une pétition a été lancée, pour la protection de ces animaux contre cette méthode brutale. Son lancement s’est fait via le site Mes Opinions.

En fait, cet horrible procédé qui tire son origine de l’époque coloniale, a eu son nom du premier abatteur de chiens de la ville d’Alger. Cet initiateur, de son vrai nom Garufa, était originaire d’Espagne. Il fut le premier à pratiquer l’électrocution des chiens dans la capitale. C’est selon ce qu’écrit l’auteur de la pétition. Cette pratique consiste à asperger les animaux d’eau. Puis les électrocuter. L’opération se poursuit jusqu’à ce que la mort survienne. Chose qui ne se produise qu’une demi-heure plus tard. Sensibles à ce traitement sauvage que subissent les animaux, il a été donc lancé cette pétition pour mettre fin à une pratique ayant longtemps perduré.

Lire aussi :  Golf 8 (Volkswagen) en Algérie : Découvrez le prix et les  caractéristiques. Prêts ? Embarquons.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here