Encore une nouvelle stratégie du gouvernement pour la récupération de l’argent détourné

Apparemment le gouvernement Tebboune ne finira jamais avec ses stratégies pour la récupération de l’argent détourné dans notre pays l’Algérie. Nous vous fournissons plus de détails sur la nouvelle stratégie à travers cette édition de ce mardi 4 octobre 2022

Primo, il faut noter que le gouvernement compte empêché la dissimulation et la dissipation des fonds détournés à l’étranger et pour cela l’Algérie a mis en place un comité d’experts chargé de gérer le dossier du recouvrement de ces fonds. Ledit comité fonctionnera en coordination avec les représentations diplomatiques nationales. Le document mentionne également la mise en œuvre d’accords et d’instruments internationaux, tels que : le Réseau opérationnel mondial. A noter que la Déclaration de politique générale porte l’attention sur la mise en échec, grâce à un dispositif de veille dédié, des tentatives de dissimulation et de dissipation des produits de la corruption.Cette mesure mise en œuvre aura permis de récupérer d’importants biens immobiliers et d’éviter le transfert illégal de fonds détournés vers l’étranger. Cependant, il faut signaler que la Déclaration fait mention de plusieurs mesures supplémentaires. A savoir : la création de la « Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption », ainsi que de la mise sur pied d’un projet de loi relative à la prévention et à la lutte contre la corruption prévoyant le durcissement des peines liées au délit de corruption et la formation d’une agence chargée de « la gestion des biens saisis et confisqués par la justice ».

Lire aussi :  1er novembre 1954 : Tebboune adresse un message de félicitation au peuple algérien

Sécondo, l’on note des Mesures complémentaires et quelques chiffres sur l’exercice 2021-2022 Les mesures de lutte contre la corruption, la Déclaration de politique générale indique l’élaboration d’un projet de loi modifiant le Code de procédure pénale ont sans doute pour objectif  « d’offrir des garanties suffisantes aux cadres du secteur public ; de libérer les initiatives ; de prendre en charge la question des dénonciations anonymes ; d’encadrer les enquêtes qui touchent les gestionnaires et les responsables administratifs ». Signalons également que le nouveau Code de procédure pénale projette de donner aux gestionnaires, plusieurs garanties :  nous avons la redéfinition du caractère pénal de l’acte de gestion dans le domaine économique par la révision du Code pénal ; la dépénalisation de certains actes de gestion par la révision du Code de commerce .

voici quelques chiffres relatifs au bilan du gouvernement pour la période 2021-2022

– Allocation chômage : 1 897 228 bénéficiaires

-Croissance économique : +4,7 % en 2021 ;
– Balance commerciale : excédent de 1,6 milliard USD en 2021 (contre un déficit de 10,6 milliards USD en 2020) ;

– Investissement : déblocage de 863 projets avec un coût de 527 milliards DA et la création de 52 000  emplois  ;
– Exportations d’hydrocarbures : 50 milliards USD attendus en 2022 (augmentation de 45 % par rapport à 2021) ;
– Exportations hors hydrocarbures : 5,03 milliards USD en 2021 (contre 2,25 milliards USD en 2020) ;
– Logements : attribution de 500 000 unités entre octobre 2021 et juin 2022 ;.
– Production céréalière : 41 millions de quintaux en 2022 (contre 27,6 millions de en 2021)

Lire aussi :  Grosse discorde entre l’Algérie, l'Arabie Saoudite et les Émirats au sujet du Mali

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here