Publicité

Bras de fer avec la FAF : Djamel Belmadi envisage de porter plainte devant la FIFA

AccueilActualitéBras de fer avec la FAF : Djamel Belmadi envisage de porter...

Nouveau rebondissement dans le feuilleton du bras de fer entre l’ancien sélectionneur Djamel Belmadi et la Fédération algérienne de football (FAF). Les détails dans cette édition du mardi 13 février 2024

Après un silence de plus de deux semaines, Belmadi aurait pris attache avec la fédération, lui signifiant qu’il n’a rien changé à ses conditions pour la résiliation de son contrat qui court jusqu’à fin 2026, rapporte le site qatari winwin, le lundi 12 février.

Bras de fer entre Djamel Belmadi et la FAF : Les derniers développements

Walid Sadi et Djamel Belmadi

La dernière communication de la fédération sur cette affaire remonte au 30 janvier, via un communiqué officiel dans lequel elle annonçait sa décision de « tourner la page » Djamel Belmadi pour se mettre à la recherche d’un nouveau sélectionneur et d’un nouveau staff technique.

Lire aussi :  France : hausse du montant de la Zakat el-Fitr et de la Fidya

Le refus de Belmadi

L’instance dirigée par Walid Sadi a expliqué que Djamel Belmadi avait donné son accord pour la résiliation de son contrat le soir même de la défaite face à la Mauritanie qui a éliminé l’Algérie dès le premier tour de la CAN 2023 en Côte d’Ivoire, le 23 janvier dernier. Mais Belmadi s’est rétracté dès le retour du groupe au pays, le lendemain, jugeant insuffisante l’offre qui lui a été proposée pour un départ à l’amiable.

Menace de saisir la FIFA

Selon les informations relayées par le site qatari winwin, Djamel Belmadi maintient son exigence de percevoir l’intégralité de ce qui reste de son contrat, soit 35 mois de salaire, équivalent à 7,2 millions d’euros. Le désormais ex-sélectionneur de l’Algérie aurait informé ses vis-à-vis de la fédération qu’il n’hésitera pas à recourir à la FIFA pour obtenir la somme qu’il réclame.

Lire aussi :  La Banque mondiale encourage l'Algérie dans ses réformes économiques : Un partenariat fructueux en vue

Bilan du mandat de Belmadi

CAN 2023 : Fiasco pour l'Algérie, Walid Acherchour tire sur Belmadi

Nommé en août 2018 en remplacement de Rabah Madjer, Djamel Belmadi a réalisé l’exploit de transformer une équipe d’Algérie moribonde en groupe conquérant qui gagnera la CAN 2019 et restera invaincu pendant plus de trois ans (35 matchs sans défaite entre octobre 2018 et janvier 2022). Mais les résultats de l’équipe nationale sous sa conduite ont régressé par la suite, avec notamment deux sorties consécutives dès le premier tour des CAN 2021 et 2023 et une élimination dramatique aux barrages africains qualificatifs au Mondial 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici