Les Black Stars du Ghana ont ils vendu leurs première huitièmes de finale de leur histoire face au Brésil? Question choquante mais qui mérite une réflexion. En effet, il a été révélé que le match entre ces deux grandes Nations aurait était arrangé. Selon le journaliste canadien Declan Hill, le jeu a été truqué par des syndicats de paris en Asie.

«Il est intéressant de noter que c’était le cas. Tous ceux qui le voulaient pouvaient s’approcher des joueurs ghanéens. Pendant les six jours où j’étais là-bas, j’étais en contact avec presque tous les joueurs, les entraîneurs et les officiels. Aucun problème. C’était très sociable à l’hôtel, et superficiellement tout semblait être en ordre. Aucun Asiatique ne traînait dans les parages. Deux jours avant le match contre le Brésil en huitième de finale, Chin a appelé pour dire que l’accord avec quelqu’un dans le camp du Ghana était conclu, à 100 %. Il était absolument certain que le Ghana perdrait par au moins deux buts.»

Il est certes vrai que le Ghana ait été battu 3-0 contre le Brésil, cependant les brésiliens d’Afrique ont livré un très bon match

«Les Ghanéens ont joué comme s’ils y mettaient tout leur cœur, mais ensuite il y a eu un certain nombre d’erreurs stupides : des mauvaises passes, la défense a été négligente, l’équipe a encaissé trois buts stupides. Après le match, j’étais dans les tribunes de Dortmund, les larmes aux yeux, car j’étais convaincu, au moins émotionnellement, que le match avait été truqué. J’ai téléphoné à Chin depuis le stade : Je ne te croyais pas, mais tu es un génie. Il m’a répondu : Comment puis-je être un génie si je gagne si peu d’argent avec ça ?», a-t-il ajouté.

Tout en en rejetant ces accusations, la Fédération Ghanéenne de Football a également décidé d’intenter une action en justice contre le journaliste an question.