Publicité

Coup d’État au Gabon : un important groupe Minier Français à l’arrêt

AccueilA la uneCoup d’État au Gabon : un important groupe Minier Français à l’arrêt

Dans un contexte politique incertain au Gabon, le géant minier français Eramet a annoncé la suspension de ses activités dans le pays. La société a indiqué que cette décision vise à garantir la sécurité de son personnel et la préservation de ses installations.

Eramet, qui emploie environ 8 000 personnes au Gabon, principalement des citoyens gabonais, surveille de près la situation. Cette annonce a eu un impact significatif sur les marchés financiers, avec une chute de 18,83 % de l’action d’Eramet à la Bourse de Paris.

Le groupe minier français opère au Gabon via deux filiales majeures. La première, Comilog (Compagnie Minière de l’Ogooué), se spécialise dans l’extraction de manganèse, un minerai dont Eramet est le deuxième producteur mondial en termes de qualité. La deuxième filiale, Setrag (Société d’Exploitation du Transgabonais), est responsable de l’exploitation ferroviaire reliant la côte atlantique au sud-est du Gabon, une région riche en minerais, à travers la forêt équatoriale.

La décision de suspendre les opérations d’Eramet au Gabon témoigne des défis auxquels les entreprises internationales sont confrontées dans des contextes politiques instables et souligne l’importance de la sécurité et de la stabilité pour l’industrie minière mondiale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici