Algérie : Boutobba espère jouer en sélection et revenir à l’OM

Bilel Boutobba, l’ancien grand talent de l’Olympique de Marseille qui est aujourd’hui à Niort, pense à la sélection algérienne et attend une nouvelle chance à l’OM. Qu’a-t-il dit à propos ? Lisez plutôt cette édition du mardi 1er novembre 2022.

Désormais à Niort où il s’éclate, Bilel Boutobba garde toujours en esprit son ancien club, l’OM. Reconnaissant avoir été mal conseillé, l’attaquant de 24 ans qui a quitté Marseille pour Séville, espère qu’une nouvelle chance lui sourira dans son club de cœur. « Je n’ai pas de regrets. Enfin si, les seuls regrets que j’ai, c’est d’avoir écouté certaines personnes. Voilà ! Enfin disons, de mauvaises personnes. Sinon, d’être parti de Marseille, non. Parce qu’avant l’OM, c’était compliqué, il faut dire ce qui est. Ce n’était pas comme maintenant avec un président comme Longoria qui connaît le foot. Là, il y a de la stabilité. On sent que la formation est considérée et qu’elle peut devenir au centre du projet. Je pense que j’aurais réussi à l’OM. Plus tard, j’aimerais revenir à l’OM. Pour moi, c’est le plus grand français, mais ça dépendra de ma carrière et de mon histoire. Pour l’instant, je ne me projette pas jusque-là. » a affirmé Bilel Boutobba.

Par ailleurs, Boutobba a également une autre idée en tête. Celle d’avoir une convocation en Algérie. Si l’on reconnait qu’il a évolué en sélection de jeunes avec la France, il est également éligible pour les Fennecs. Il avoue donc que cela représente un objectif pour lui : « Oui, j’y pense. J’aimerais jouer avec l’Algérie. Depuis la Coupe du monde 2014 où je les ai vues au Mondial, j’ai accroché avec la sélection. Là, l’élimination face au Cameroun pour le Mondial, j’en ai pleuré, j’étais dégoûté, je n’en revenais pas. Ce pays, je le connais. J’y suis allé régulièrement comme enfant à Annaba et à Souk-Ahras. Ça reste des souvenirs forts. Mon lien familial est fort. Si j’ai un jour, je peux porter ce maillot, cela sera une grande fierté.»

Lire aussi :  Prépa. CHAN 2023 : Madjid Bougherra livre ses premières impressions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here