Une scandaleuse tentative de chantage de Madrid vers l’Algérie

Des hommes d’affaires espagnols ont déclaré que le vice-président de la Commission européenne et haut représentant pour les affaires étrangères, Josep Borrell, se rendra en Algérie dans les semaines ou les mois à venir, pour tenter de résoudre la crise après que l’Algérie a cessé toutes ses importations en provenance du pays européen, dans un mouvement d’extorsion ouverte qui est intervenu après un mépris total des invitations et des messages qui ont été envoyés par les autorités du palais « Moncloa » à l’Algérie pour contourner son calvaire diplomatique et économique.

Le chef des organes du gouvernement régional, la Generalitat Valenciana, Jimo Puig, a déclaré, dans des déclarations rapportées par l’agence de presse officielle EFE, qu’il avait rencontré le Haut fonctionnaire européen, Josep Borrell, à Bruxelles, et discuté avec lui de la décision de l’Algérie d’empêcher l’entrée de produits de la région et de l’Espagne en général dans le pays.

Et il est apparu, à travers les déclarations du fonctionnaire de la province de Castellón (Valence), Jimo Puig, qu’il a demandé à Borrell ce qu’il a décrit comme « le respect des accords commerciaux existants entre l’Espagne et l’Algérie.

Lire aussi :  Walk & Win de Djezzy App en Algérie : Marcher et gagner  des gigas d’Internet : voici comment procéder

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here