C’est quoi au juste l’affaire du chantage au roi Mohammed VI? En effet, pour certains il s’agit il s’agit d’un chantage de la part des journalistes français. Tandis que pour d’autre cette affaire est juste un accord financier émanant du Maroc Mais bon ce qu’il retenir actuellement c’est que les deux journaliste en question « soupçonnés d’avoir voulu obtenir 2 millions d’euros en 2015 contre l’abandon de la publication d’un livre explosif sur le roi Mohammed VI », comme le signal le site obsveralgérie seront jugés ce  lundi 16 janvier à Paris.

Précisons que les  deux journalistes français Éric Laurent et Catherine Graciet, sont auteurs en 2012 de l’ouvrage « Le roi prédateur ». Cet ouvrage est proscrit au Maroc . Il faut également signaler que le 23 juillet 2015, Éric Laurent avait contacté le secrétariat particulier du roi du Maroc dans l’optique d’obtenir un rendez-vous, qui sera finalement organisé le 11 août avec un émissaire de la monarchie, l’avocat Hicham Naciri. A noter que cet entretien serait au cœur de de cette histoire rocambolesque ; Éric Laurent y avait annoncé la publication prévue début 2016 du livre, contenant des informations embarrassantes pour la monarchie marocaine.

Lire aussi :  CHAN 2023-Discours de Zwelivelile Mandela : la fédération marocaine s'enflamme

Les journalistes français dénoncent un complot

A en croire le journaliste  c’est l’émissaire du Roi marocain, à savoir , l’avocat Hicham Naciri, qui lui propose un accord financier en vue de la non-publication de l’ouvrage. Coté marocain, la proposition émanait du journaliste, qui réclamait 3 millions d’euros. Mais au delà de tout, notons que ces deux journalistes comprendront plus tard qu’ils étaient piégés. Il faut également noter que ces trois rendez vous étaient enregistrées.  Mais malheureusement ou heureusement ces enregistrements comprennent de nombreux passages inaudibles. Et ce qui pose même problème. Bref les jours à venir nous donnerons plus de détails sur cette affaire du chantage du Roi Mohammed VI