Publicité

Tout savoir sur la procédure d’échange de permis de conduire algérien en France

AccueilActualitéAlgérieTout savoir sur la procédure d’échange de permis de conduire algérien en...

Vous êtes un détenteur de permis de conduire algérien et vous souhaitez l’échanger en France. Pas de panique nous vous donnons tous les détails sur la procédure d’échange à travers cette édition de ce vendredi 24 février 2023.

Pour l’échange de permis de conduire, le demandeur doit prendre l’attache du service des permis de conduire de la Préfecture dont dépend sa résidence en France, afin d’y déposer un dossier. Par la suite la préfecture doit vérifier les droits à conduire du titulaire d’un permis algérien (et ce quelque soit sa nationalité). Auparavant elle saisissait alors le consulat de France pour une vérification de l’authenticité du permis de conduire auprès des autorités locales. Notons que jadis, le Consulat adressait  aux autorités algériennes la demande d’authentification et, lorsque la réponse lui parvient, la transmet aussitôt à la préfecture. Cependant, depuis, le titulaire d’un permis de conduire algérien peut demander auprès de la nouvelle plateforme du ministère algérien de l’intérieur la délivrance du certificat de capacité du permis de conduire. Signalons que ce certificat peut être demandé en ligne via l’adresse électronique ci dessous :

Lire aussi :  Perturbation d'approvisionnement en eau à Tipaza : Coupures annoncées par la SEAAL

voici les conditions de demandes d’échange de permis de conduire algérien en France

Vous voulez échangé votre permis de conduire, il faudra d’abord respecter quelques conditions. Tels que la validité du permis de conduire, le permis doit être également rédiger en Français ou accompagné d’une traduction officielle. Vous devez aussi respecter quatre autres critères à savoir:

  • Avoir au moins 18 ans ;
  • Ne pas avoir été sanctionné dans votre pays (ou dans le pays de délivrance du permis s’il est différent) par une suspension, restriction ou annulation de votre droit de conduire ;
  • Ne pas avoir fait l’objet en France, avant l’obtention de votre permis étranger, d’une annulation ou d’une invalidation de votre droit de conduire ;
  • Respecter les mentions d’ordre médical inscrites sur votre permis (port de lunettes obligatoire, aménagement du véhicule pour tenir compte d’un handicap, etc.)
Lire aussi :  Équipe d'Algérie et ses sélectionneurs : Retour sur les départs et les épisodes marquants

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici