L’Algérie et la Tunisie déterminés à donner un nouvel élan au secteur du cuir et textile

En raison de crise de la Covid 19 et de la forte concurrence chinoise, le secteur du cuir et du textile a connu de profondes perturbations. En vue de redorer le blason de ce secteur autrefois prospère, il est primordial de disposer d’une main d’œuvre qualifiée. L’exécution d’un tel projet a conduit à l’établissement d’un accord entre la Tunisie et l’Algérie.

Redonner vie au secteur du cuir et du textile. C’est fort de cela que le Centre national du cuir et de la chaussure (CNCC) de Tunisie a signé, vendredi 11 novembre un accord avec le le Groupement Algeria Corporate Universities (GACU), une coopérative dont la vocation première est de piloter l’encadrement des groupes industriels, et le Groupe Public des Textiles et Cuirs GETEX.  Cet accord entre ces 3 organisations promet sans doute de grande choses. C’est ce que va confirmer le Groupe GETEX dans un communiqué Facebook lorsqu’il affirme que cet accord « vise à renforcer la coopération entre l’Algérie et la Tunisie dans les domaines de la formation, de l’expérience et du soutien dans les domaines du cuir, de la chaussure, des tissus et de l’habillement.

Cet accord, autrefois lancé, sa mise en œuvre fut ralentie dans son élan par la pandémie de la Covid 19. Toutefois, il est important de notifier le premier accord s’est tourné vers le cuir et la chaussure ; mais le nouveau a ouvert ses horizons sur le cuir et le textile. Bien que le plan de la mise en œuvre ne soit dévoilée, il ne fait cependant l’ombre d’aucun doute que l’accord débouchera sur la mise en place des programmes de formation, de transfert d’expertise professionnelle et pédagogique.

Lire aussi :  COP27 : six pays dont l’Algérie sont à surveiller pour émission de méthane

Ce projet naissant, porte en ses entrailles assez d’espoirs. Tout le continent africain jouira des bienfaits de cette initiative a plusieurs échelles.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here