« Tout le monde crie le slogan « la diaspora fait partie intégrante de ce pays (l’Algérie, NDLR) », mais en réalité celle-ci n’a pas le moindre droit »,  Youcef Bouabboune Président des Algériens de l’étranger en  ajoutant : « en guise d’exemple, le président Abdelmadjid Tebboune a déclaré récemment que le nombre d’Algériens vivant en France est supérieur à 5 millions, alors est-il raisonnable que 5 millions d’Algériens ne soient représentés que par quatre députés ? »

Ce dernier durant l’interview n’a également pas manqué de faire une demande au Président Tebboune pour « l’octroi de plus de sièges à l’Assemblée nationale à la diaspora algérienne ». Mieux, il réclame « la création d’un ministère délégué dédié à la communauté algérienne à l’étranger », la « nomination de médiateurs de la République à l’étranger ».

En enfin, tout en rappelant les difficulté aux quelles sont confrontés la Diaspora algérienne résident en France, le président de l’Association Solidarité Diaspora notifie ceci « Nous appelons également à lancer effectivement le Conseil suprême de la diaspora qui a été approuvé en 2008, ainsi que le fonds national dédié à la diaspora ».

Lire aussi :  Coran brûlé en Suède : l’Algérie condamne « fermement »