Publicité

Salaire insuffisant en Algérie : les médecins montent au créneau

AccueilActualitéAlgérieSalaire insuffisant en Algérie : les médecins montent au créneau

Le corps médical en Algérie est en colère. Et pour cause le salaire qui s’avère être insuffisant. Plus de détails dans cette édition du jeudi 17 août 2023.

En effet, à cause du salaire insuffisant en Algérie, plus de 20 000 médecins algériens ont choisi de partir à l’étranger, indique le Dr Lyès Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP). Selon le président, « le salaire minimum acceptable pour un médecin en Algérie devrait être de 140 000 dinars par mois, soit environ 625 euros au taux du marché informel ». Ce qui n’est pas malheureusement le cas, car actuellement, les médecins généralistes en milieu de carrière perçoivent en moyenne 75 000 dinars, et les spécialistes gagnent entre 130 000 et 140 000 dinars.

De autre côté, « les délais ne sont pas respectés en ce qui concerne la mise en place de la nouvelle grille des salaires et des nouveaux statuts. Aucun progrès tangible n’est perceptible. Nous sommes désarmés, incapables de fournir des réponses et de retenir les médecins tentés par une carrière à l’étranger. Les signes d’un changement rapide sont inexistants » dixit Dr Lyès Merabet dans une interview accordée au média TSA.

Les médecins quittent l’Algérie pour l’étranger

« C’est compréhensible. Les filières médicales en France sont en déclin, et des mesures sont prises pour attirer les professionnels étrangers afin de combler ce déficit. L’Algérie fait partie des pays contribuant à ce comblement. Actuellement, nous assistons à un exode massif des médecins algériens. Des actions sont nécessaires » souligne le Dr Lyès Merabet dans la même interview. Cette déclaration intervient pour expliquer les mesures prises par la France afin de faciliter la régularisation administrative des médecins étrangers. Ces mesures pourront justement inciter de médecins algériens à quitter leur pays. Il urge donc nécessaire que les autorités algériennes pansent ces plaies qui handicapent le secteur de la santé en Algérie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici