Pénurie de main d’oeuvre: L’appel d’un agriculteur à Tebboune

Le secteur agricole nécéssite de la main d’oeuvre pour une bonne rentabilité. Mais force est de constater en Algérie qu’elle devient de plus en rare. Un agriculteur lance un appel au président Tebboune.

On se rappelle de la situation des agriculteurs de Teleghma, dans la wilaya de Mila, en Algérie qui avaient toutes les difficultés du monde à trouver de la main d’oeuvre et qui ont finalement fait recours aux migrants subsahariens. Cette situation persistante a poussé un agriculteur à lancer un appel au président Tebboune pour demander la suppression de l’allocation chômage sous forme de présalaire aux primo demandeurs d’emplois .

« Il n’y a plus de travailleurs. Les jeunes ne veulent pas travailler. Il n’y a plus personne pour récolter la tomate, la pomme de terre, la pastèque et le melon » se désole t-il. Il poursuit: « Les nôtres (les jeunes algériens) viennent travailler deux heures par jour, de 6h à 8h et s’en vont ». A en croire ses propos, cette allocation amènera encore plus  les jeunes à se désinteresser des travaux agricoles. Pour rappel, bénéficieront de cette allocation sous forme de présalaire fixée à 13 000 DA, les jeunes chômeurs primo-demandeurs âgés entre 19 et 40 ans.

Qu’est-ce qui explique un tel désinteressement ?

A cette question a tenté de répondre l’économiste Noureddine Sahali . Pour lui, « L’assurance agricole n’existe pratiquement pas. On a essayé de professionnaliser l’activité agricole, mais cela reste loin des ambitions des pouvoirs publics, étant donné qu’il y a beaucoup d’agriculteurs qui ne sont pas assurés ». Ce qui constitue une première raison pour laquelle les jeunes fuient l’agriculture. Aussi après avoir abordé la faible mécanisation de l’agriculture, il ajoute que ce secteur comparé aux autres n’offrent pas des rémunérations juteuses. « En matière de salaires, l’agriculture est en bas de l’échelle comparativement à des secteurs comme les services » a t-il déclaré.

Lire aussi :  Hollande plaide pour le renforcement des relations entre la France et l'Algérie et rejette la décision de la France de réduire les visas aux algériens 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!

S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL