Publicité

OQTF – Première expulsion d’un étranger délinquant dans l’Hérault : François-Xavier Lauch prend des mesures fermes contre l’immigration irrégulière

AccueilActualitéOQTF - Première expulsion d'un étranger délinquant dans l'Hérault : François-Xavier Lauch...

Découvrez la première obligation de quitter le territoire français (OQTF) signée par François-Xavier Lauch, préfet de l’Hérault, à l’encontre d’un ressortissant étranger délinquant. Cette mesure s’inscrit dans la lutte contre l’immigration irrégulière et les troubles à l’ordre public.

 Les détails de la première OQTF dans l’Hérault

François-Xavier Lauch, préfet de l’Hérault, a récemment pris une décision ferme en signant la première obligation de quitter le territoire français (OQTF) à l’encontre d’un ressortissant étranger délinquant.
Cette mesure concerne un individu arrivé mineur sur le territoire et désormais majeur, cumulant 10 ans de présence en France et 7 mentions au casier judiciaire pour divers délits, tels que des violences sur conjoint et des dégradations de biens.

Lire aussi :  Goldman Sachs évalue Pluxee à 30,5 euros avec une recommandation neutre

La loi immigration et ses implications dans l’Hérault

La signature de cette OQTF s’inscrit dans le cadre de la nouvelle loi immigration, initiée par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, visant à renforcer les mesures contre l’immigration irrégulière et les comportements délinquants.

 François-Xavier Lauch déclare sa détermination contre les troubles à l’ordre public

François-Xavier Lauch
François-Xavier Lauch

François-Xavier Lauch se montre déterminé à prendre des mesures fermes contre les étrangers auteurs de troubles à l’ordre public dans l’Hérault. Il annonce que d’autres expulsions de cette nature suivront, soulignant ainsi l’importance de la lutte contre l’immigration irrégulière dans la région.
Cette première expulsion marque un tournant dans la politique migratoire de l’Hérault, démontrant la volonté du préfet de faire respecter l’ordre public et de garantir la sécurité des citoyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici