Publicité

Mustapha Ghorbal écarté des finales de la CAN 2023 par la CAF

AccueilFootballMustapha Ghorbal écarté des finales de la CAN 2023 par la CAF

L’arbitre algérien Mustapha Ghorbal, pourtant reconnu comme l’un des meilleurs du continent, ne dirigera pas la finale de cette Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies (CAN 2023).

Mustapha Ghorbal, un arbitre algérien âgé de 38 ans, espérait être au centre de la scène lors de la finale de la CAN TotalEnergies en Côte d’Ivoire le 11 février prochain. Cependant, la CAF a pris une décision différente concernant le referee algérien.

CAN 2023 : Mustapha Ghorbal écarté des phases finales

Malgré sa réputation d’être l’un des meilleurs arbitres du continent, Mustapha ne sera pas présent lors des demi-finales et de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations. La CAF a choisi de ne pas le retenir pour ces matchs décisifs, le contraignant ainsi à rentrer chez lui.

Lire aussi :  Karim Benzema, le nouveau rebondissement à Al-Ittihad

Mustapha Ghorbal

Ghorbal et ses assistants devront quitter la Côte d’Ivoire après avoir été retirés de la liste des arbitres pour les quatre derniers matchs de la compétition. Seul Lahlou Benraham demeure impliqué en tant qu’arbitre de la VAR, une position qu’il occupe depuis le début du tournoi.

Un départ précipité malgré des performances remarquables

Bien que Ghorbal ait officié avec brio lors de deux matchs, notamment le choc du premier tour entre la Côte d’Ivoire et le Nigéria ainsi que le quart de finale RD Congo-Guinée, cela n’a pas été suffisant pour convaincre la commission des arbitres de la CAF de le maintenir pour les phases finales.

Lire aussi :  Karim Benzema : Marcelo Gallardo met en garde KB9

Malgré cette déception, Ghorbal quitte le pays des éléphants avec la satisfaction d’avoir accompli son devoir avec professionnalisme. Son écart des finales de la CAN 2023 laisse planer des questions sur les critères de sélection de la CAF en matière d’arbitrage.

1 COMMENTAIRE

  1. Les corumpus finissent toujours par gagner, c’est l’Afrique, si un pays a payé pour ne pas vouloir un arbitre algérien et qu’il a un payé un gros chèque a la faf ça fini comme ça, aujourd’hui tout est politique surtout la FIFA en Afrique a fonctionnée toujours avec des. Chèques sous table.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici