Publicité

Sahara: 48 ans après, le Maroc poursuit son irréversible Marche vers l’autonomie

AccueilA la uneSahara: 48 ans après, le Maroc poursuit son irréversible Marche vers l'autonomie

 Explorez l’évolution inéluctable du Maroc dans la gestion de son Sahara, de la Marche Verte à la résolution 2703 de l’ONU. Décryptage des reconnaissances internationales, du développement des provinces du Sud et du statut d’autonomie prêt à être déployé.

Dans un élan de solidarité envers les victimes du séisme d’Al Haouz, Jean-Luc Mélenchon déclare le 4 octobre dernier depuis Amizmiz : « Aimer le Maroc, c’est s’inscrire dans la continuité de la Marche verte. » Cette affirmation témoigne de l’évolution significative du Royaume vers l’accomplissement de son intégrité territoriale.

48 ans se sont écoulés depuis que 350 000 volontaires marocains, répondant à l’appel du roi Hassan II, ont réintégré le Sahara marocain le 6 novembre 1975, marquant ainsi la récupération de leur terre. Malgré les entraves de l’Algérie et du Polisario, la résolution 2703 du Conseil de sécurité de l’ONU, adoptée pour la troisième année consécutive, préconise une solution réaliste basée sur le compromis au conflit du Sahara. Cette résolution met en lumière l’implication majeure de l’Algérie dans ce différend.

Lire aussi :  Le Maroc suspend l'importation de bovins d'Europe

Cette année, l’absence de réaction d’Alger à la nouvelle résolution pourrait indiquer un retour à la raison d’un régime en déclin, laissant envisager un changement de stratégie vers des actions terroristes, comme celles ayant visé la ville d’Es-Smara fin octobre. Le temps et les enquêtes en cours clarifieront ces éventuels changements.

Le bal des reconnaissances de la marocanité du Sahara

Sur le terrain, le Maroc renforce la coalition autour du plan d’autonomie, attirant chaque mois de nouveaux soutiens. Près d’une centaine de pays, dont Israël, expriment leur soutien à la souveraineté du Maroc sur son Sahara, marquant ainsi une dynamique initiée par la reconnaissance américaine suivie par d’autres nations, dont l’Espagne en mars 2022.

Lire aussi :  Le Maroc suspend l'importation de bovins d'Europe

Avec 28 consulats généraux ouverts à Laâyoune et Dakhla, au cœur du Sahara, et plus de 84% des États membres de l’ONU ne reconnaissant pas la pseudo-République sahraouie, le Maroc consolide son positionnement international. La reconnaissance croissante de la marocanité des provinces du Sud témoigne de la crédibilité du plan d’autonomie, prêt à être déployé.

Ainsi, le Maroc, après 48 ans depuis la Marche Verte, continue son parcours irréversible vers l’autonomie du Sahara, soutenu par une adhésion internationale croissante et des reconnaissances qui renforcent son positionnement sur la scène mondiale. La résolution 2703 de l’ONU confirme la voie réaliste et basée sur le compromis pour résoudre ce différend régional.

1 COMMENTAIRE

  1. Mes couilles jamais le Sahara deviendra marocaca, sinon c’est la peste qui envahira l’Afrique du Nord , tant que l’Algérie est là ce n’est qu’un rêve pour homo6.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici