Publicité

Le Maroc entre la Palestine, Israël et le Sahara occidental : Un Choix Déchirant

AccueilActualitéMarocLe Maroc entre la Palestine, Israël et le Sahara occidental : Un...

Le Maroc se retrouve au cœur d’un dilemme complexe entre son soutien historique à la Palestine, sa normalisation avec Israël et son occupation contestée du Sahara occidental. Cette situation paradoxale, exacerbée par la récente guerre à Gaza, révèle les compromis politiques délicats auxquels le royaume est confronté.

Les Accords de Normalisation et l’Occupation du Sahara Occidental

Israël reconnaît la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental | Les Echos

La signature des accords de normalisation avec Israël en décembre 2020, simultanément à la reconnaissance par les États-Unis de la « souveraineté marocaine » sur le Sahara occidental, a exposé les marchandages politiques du Maroc. Ces accords ont été présentés comme une nécessité pour les intérêts nationaux, malgré l’opposition publique à la normalisation.

Silence et Compromis

Israël reconnaît la "marocanité" du Sahara occidental, dans un climat régional tendu

Face à la récente escalade de violence à Gaza, le Maroc a choisi le silence, redoutant de compromettre son soutien occidental dans le dossier du Sahara occidental. Cette décision a été officiellement justifiée par la crainte de perdre le soutien des Occidentaux dans son combat pour le Sahara occidental, révélant ainsi un choix difficile dicté par des intérêts stratégiques.

L’Impuissance du Maroc

Le royaume se retrouve dans une position délicate, incapable de condamner ouvertement les actions israéliennes à Gaza sans compromettre ses propres objectifs politiques. Cette impuissance est exacerbée par les pressions occidentales et le soutien continu à Israël.

Une Stratégie d’Intermédiaire

Malgré ces défis, le Maroc espère jouer un rôle d’intermédiaire dans les négociations futures après la guerre de Gaza, cherchant à renforcer sa position diplomatique au Moyen-Orient. Cependant, cette stratégie pourrait être compromise par une opinion publique arabe et musulmane qui ne tolérera pas la compromission du royaume avec Israël.

La situation actuelle met en lumière les tensions et les compromis auxquels le Maroc est confronté dans sa politique étrangère. Entre son soutien historique à la Palestine, sa normalisation avec Israël et son occupation contestée du Sahara occidental, le royaume navigue dans des eaux politiques tumultueuses, cherchant à préserver ses intérêts nationaux tout en maintenant une certaine crédibilité sur la scène internationale.

Guy
Guy
Éditeur chevronné du web, je vous propose des articles qui traitent de l'actualité maghrébine et de la diaspora en général.

1 COMMENTAIRE

  1. Il est cuit il ne pourra jamais retourner en arrière,quand on signe un accord a l,aveuglette sans réflechir a l, avenir avec les sionistes c’est cuit,si jamais il décide autrement, il faut s, attendre a une vengeance et ça tout le monde le sait, les sionistes quand ils s, installent dans un pays ils ressemblent a des bourdons et des qu,on veut les sortir,ils lâchent leurs venins sur toute la population pour les deboussouler et les rendre ennemis l,un a l,autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici