La police algérienne fait tomber un groupe affilié à « Daech »

Le jeudi dernier le tribunal de première instance de Dar El Beïda (Alger) avait procédé à l’ouverture du dossier d’un groupe terroriste opérant au sein de l’organisation terroriste Daech. Soulignons qu’il s’agit de deux terroristes, l’un dénommé T. Abd Al-Rahman, l’autre portant le pseudonyme d’Abou Al-Abbas et de l’épouse de ce dernier. Abou Al-Abbas et sa femme sont en fuites.

En ce qui concerne les trois prévenus, ils sont accusés des crimes de participation à un groupe terroriste opérant à l’extérieur du pays, de financement et d’encouragement d’un groupe terroriste. Les enquêtes sur cette affaire ont débuté après le pistage du compte Facebook du terroriste surnommé Abou Al-Abbas. Par la suite, il s’est avéré, qu’Abou Al-Abbas s’était rendu en Syrie rejoindre les rangs de Daech. À partir de là, il envoyait des photos en tenue afghane à l’autre accusé, le dénommé T. Abd Al-Rahman. C’est ainsi que ce dernier a été identifié. Notons qu’Il s’agit d’un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années et qui travaille comme soudeur dans une entreprise nationale.  Par la suite il été affecté à la wilaya d’Ain Defla où il devait accomplir des travaux. C’est là-bas que les forces de sécurité l’ont arrêté pour enquêter avec lui sur sa relation avec Abou Al-Abbas. IL est important de signaler que les enquêtes ont permis de révéler que T. Abd Al-Rahman a aidé l’épouse du terroriste Abou Al-Abbas à rejoindre son mari en Syrie en passant par la Turquie.

Lire aussi :  Hydrocarbures : l’Algérie enregistre une forte hausse des exportations en 9 mois

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here