Publicité

L’ Algérie brise le silence sur les abus de pouvoir de l’Union Africaine

AccueilActualitéAlgérieL' Algérie brise le silence sur les abus de pouvoir de l'Union...

Découvrez comment l’Algérie secoue les fondations de l’Union Africaine en dénonçant le monopole des postes de pouvoir, révélant ainsi des tensions et des dictats au sein de l’organisation continentale.

Depuis le siège de l’Union Africaine à Addis-Abeba, notre pays a lancé un appel retentissant, exprimant de profondes réserves quant au processus de sélection des membres clés au sein de l’organisation continentale. Le ministre des Affaires étrangères algérien, Ahmed Attaf, a mis en lumière les lacunes de ce processus lors d’une session extraordinaire du Conseil exécutif de l’Union Africaine.

Méthodes Contestées de Sélection des Membres de la Commission

Représentant le président de la République, Attaf participe au 37e Sommet de l'Union Africaine | Radio Algérienne

L’Algérie remet en question la légitimité des mécanismes de sélection et d’élection des membres de la Commission de l’Union Africaine, en particulier les postes de président et de vice-président. Elle dénonce une méthode qu’elle considère comme génératrice de tensions et de dictats, remettant ainsi en cause la démocratie et la transparence au sein de l’organisation.

Lire aussi :  Algérie : Karim Tabbou, opposant algérien, condamné à six mois de prison avec sursis

Les Convictions Fondamentales de l’Algérie

Selon Ahmed Attaf, cette position repose sur trois convictions fondamentales. Tout d’abord, le processus de sélection n’a jamais été confronté à des problèmes graves nécessitant une telle approche. Ensuite, le principe de liberté de choix et de concurrence loyale a toujours été au cœur du processus, sans distinction entre les pays ou régions. Enfin, l’orientation intégrationniste de l’organisation a historiquement favorisé la confiance envers des personnalités de divers horizons.

Une Proposition pour une Sélection Plus Inclusive

Face à ces préoccupations, le gouvernement Tebboune propose une approche de sélection plus large et inclusive. Elle suggère une voie de sélection entre les cinq régions, basée sur la compétence et l’éligibilité des candidats. Cette approche offrirait une véritable diversité de visions et de programmes, favorisant ainsi une concurrence saine et une représentation équitable au sein de l’organisation.

Lire aussi :  Nouvelle offre d’Algérie Poste : La carte Dahabia spéciale Ramadan

Des Réformes Nécessaires pour Renforcer l’Union Africaine

La proposition de algérienne met en lumière la nécessité de réformes au sein de l’Union Africaine pour garantir une gouvernance plus équitable et démocratique. En brisant le silence sur les abus de pouvoir et en plaidant pour une sélection plus transparente et inclusive, l’Algérie lance un appel à l’action pour revitaliser et renforcer les fondations de l’organisation continentale.

Guy
Guy
Éditeur chevronné du web, je vous propose des articles qui traitent de l'actualité maghrébine et de la diaspora en général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici