Madrid « plus grand perdant » de la crise entre l’Algérie et l’Espagne

L’Espagne aura simplement décidé de se fait mal avec prise de position.  En outre les  différends qui oppose le gouvernement Tebboune contre le gouvernement d’Espagne, de Pedro Sánchez n’ont pas été sans répercussions. L’Espagne est jugée comme étant la « plus grande perdante » dans cette affaire. 

Tout savoir sur les répercussions économiques de cette crise

Sans trop discourir chers lecteurs, noter que l’Espagne  doit payer dorénavant le gaz à double prix comparé à ce qu’il en était avec le gouvernement de Tebboune. Désormais, Madrid s’approvisionnent en n gaz vers les  États-Unis et de la Russie avec des tarifs beaucoup plus importants.  Mieux Madrid s’est auto punie simplement en ayant tourné le dos à l’Algérie en ce qui concerne le dossier du Sahara Occidental. De son côté, rien n’a changé ou presque pour l’Algérie. Et pour cause, notre pays a trouvé un espace de commercialisation pour des quantités supplémentaires vers d’autres pays européens. Parmi eux, l’Italie et la France. 

Lire aussi :  Belmadi s'embrouille avec un journaliste

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!

S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL