Publicité

Djamel Belmadi : Un pactole de 8 millions d’euros en jeu après son refus de départ amiable !

AccueilActualitéAlgérieDjamel Belmadi : Un pactole de 8 millions d'euros en jeu après...

Djamel Belmadi, l’ancien entraîneur de l’équipe nationale algérienne, se retrouve au cœur d’une bataille financière avec la Fédération Algérienne de Football (FAF). Refusant de signer le protocole pour un départ à l’amiable après l’élimination des Fennecs, Belmadi se prépare à toucher une somme colossale de près de 8 millions d’euros.

Djamel Belmadi et la FAF : Les désaccords autour d’un contrat lucratif

Belmadi

Le président de la FAF, Walid Sadi, pensait initialement conclure un accord autour de 400 000 euros après la sortie prématurée de l’Algérie de la compétition. Cependant, le refus de Belmadi de signer le protocole a compliqué la situation, mettant en lumière les enjeux financiers colossaux liés au contrat du sélectionneur.

Lire aussi :  Tamadjert : Premier Village Algérien Alimenté à 100% par l'Énergie Solaire

Contrat en béton et clauses compliquées

Djamel Belmadi est lié par un contrat solide avec la FAF, comportant un salaire mensuel d’environ 210 000 euros, avec des augmentations prévues au fil du temps. La durée déterminée du contrat, prévoyant une prolongation jusqu’en décembre 2026, et les clauses d’indemnités de licenciement rendent difficile l’évaluation précise de la somme que Belmadi peut réclamer.

Un CDD contraignant pour la FAF

La FAF se retrouve face à la complexité d’un contrat à durée déterminée (CDD), similaire à ceux des joueurs et des entraîneurs de football. Officiellement, la rupture d’un CDD ne peut se faire qu’en payant la totalité du contrat, soulignant la pression financière qui pèse sur la Fédération pour régler ce différend.

Lire aussi :  Taux de change du dinar en banque et au marché noir ce 1e février 2024

L’incertitude autour de l’issue financière du litige

Affrontement explosif entre Djamel Belmadi et la FAF : Communiqué choc de la Fédération

La situation entre Djamel Belmadi et la Fédération Algérienne souligne les défis financiers majeurs liés aux contrats lucratifs dans le monde du football. Alors que le montant exact reste incertain, le différend met en lumière les implications financières importantes auxquelles la FAF est confrontée dans cette bataille contractuelle avec l’ancien entraîneur emblématique des Fennecs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici