Publicité

Des députés américains appellent à des sanctions contre l’Algérie

AccueilA la uneDes députés américains appellent à des sanctions contre l’Algérie

Selon plusieurs sources la chambre des représentants du Congrès des États-Unis vient de saisir le secrétaire d’État pour réclamer des sanctions contre l’Algérie pour ses liens avec la Russie. Nous vous disons plus sur cette histoire à travers cette édition de ce samedi 1er octobre 2022.

Notre pays l’Algérie vient à nouveau d’avoir des ennemies. Il s’agit de certains lobby anti-algérien aux États-Unis. A noter que ces derniers s’activent à travers des hommes politiques dont certains sont connus pour leurs liens avec le Maroc. Mais il s’agit de quoi au juste ?  Notons que c’est l’achat des armes russe qui serait la source de ce problème. A en croire les lobby anti-algériens. L’Algérien contribue à l’effort de guerre en Ukraine à travers l’achat des armes Russes. A cet effet, signalons que, depuis le jeudi 29 septembre la représentante Lisa McClain a initié une pétition adressée à Antony Blinken. Cette pétition a été signée par 26 de ses collègues républicains et démocrates. Parmi les signataires figurent Lisa McClain, Robert J. Wittman, Lance Gooden, Van Taylor, Buddy Carter, Marcy Kaptur, Joe Wilson, Jim Costa, Randy Weber, John Curtis, Daniel Webster, Don Bacon, Chris Stewart, Austin Scott…

« Nous vous écrivons aujourd’hui pour exprimer notre préoccupation devant le développement des liens entre la fédération de Russie et la République algérienne démocratique et populaire », écrivent à l’adresse du secrétaire d’Etat, les huit parlementaires dans leur message du 29 septembre. Rappelant que la Russie est le plus grand fournisseur d’armes de l’Algérie, ils soulignent que rien que pendant l’année passée, l’Algérie a contracté des transactions d’achat d’armes russes pour 7 milliards de dollars, incluant le Sokhoï 57, « un avion de chasse particulier », que la Russie n’a « jusqu’à maintenant », « pas accepté de vendre à aucun autre pays dans le monde ». A noter que ce texte demande au président des États-Unis d’imposer des sanctions à toute personne qui s’engage dans des transactions importantes dans les secteurs militaires et du renseignement de la Russie.

Le pouvoir de décréter ces sanctions a été délégué par le président américain au secrétaire d’État. Pour les signataires de la pétition, les récentes transactions entre l’Algérie et la Russie peuvent être mises dans la catégorie des « transactions importantes » qui tombent sous le coup du CAATSA.  « Il est urgent que le président et son administration se préparent à sanctionner ceux qui financent le gouvernement russe et sa machine de guerre à travers l’achat d’équipements militaires », écrivent-ils.

Aussi, ils demandent à Anthony Blinken d’imposer des « sanctions significatives » contre ceux qui, dans le gouvernement algérien, « sont impliqués dans le commerce d’armes avec la Russie ». Ils concluent en disant « Les États-Unis doivent envoyer au monde un message clair, à savoir que soutenir Vladimir Poutine » et son effort de guerre « ne sera plus toléré »,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici