Sahara Occidental : L’Algérie répond aux allégations « mensongères, fallacieuses et honteuses » du Maroc

A l’occasion de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations-Unies à New-York qui se tient du 20 au 23 septembre la délégation algérienne présente a demandé à exercer son droit de réponse pour réfuter certaines allégations trompeuses et saisonnières du représentant du Maroc à propos du Sahara Occidental. Les détails à travers cette édition de ce jeudi 22 septembre 2022. 

Le texte de la déclaration de la délégation algérienne précise que ”ces résolutions désignent également et de manière claire les deux parties au conflit: le Maroc et le Front Polisario, internationalement reconnu comme le seul représentant légitime du peuple du Sahara occidental”. ”Quant à la question de la prétendue solution d’autonomie imposée comme seule solution, elle représente un précédent qui menace les fondements de la légitimité internationale et la Charte des Nations Unies, et contredit la doctrine bien établie (des Nations Unies) en matière de décolonisation”, souligne le texte.

Signalons également que ”le mécanisme des tables rondes, inefficace et improductif, et comme à son habitude, le Maroc, fidèle à son approche coloniale, a exploité ce mécanisme pour tenter désespérément d’introduire la confusion à la nature du conflit, de contourner la légitimité internationale et transformer la nature de ce conflit d’une question de décolonisation en un conflit bilatéral”. En ce qui concerne ”l’accueil par l’Algérie des réfugiés sahraouis dans les camps de Tindouf, à partir du 31 octobre 1975, il est le résultat de l’occupation illégale du Sahara Occidental par le Maroc, après le départ de l’ancienne puissance coloniale”, tient à rappeler encore la délégation algérienne, et précise que ”l’Algérie reste convaincue que la question du recensement des réfugiés est (une question) purement technique et fait partie intégrante d’un plan politique global dans le cadre du plan de paix adopté par les Nations Unies en 1990”.

”Quant au volet lié au recensement, il n’a de sens que s’il s’inscrit dans le cadre d’un référendum juste et libre visant à permettre au peuple du Sahara occidental d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination, conformément à la légalité internationale”, poursuit la délégation algérienne dans son droit de réponse aux mensonges du Makhzen qui occupe illégalement et envers les lois internationales ce territoire depuis 1975.

Pour finir la délégation algérienne révèle que les ”fausses allégations et calomnies que le Maroc promeut sur les relations présumées des réfugiés sahraouis avec des groupes terroristes, ce n’est qu’un nouvel épisode d’une misérable série visant à déformer la lutte du peuple du Sahara Occidental, qui aspire à exercer son droit à l’autodétermination à l’instar de tous les peuples du monde”.

Lire aussi :  Alger 10e ville la plus sécurisée d'Afrique

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL