Publicité

Algérie : Portrait l’émir Abdelkader

AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Portrait l’émir Abdelkader

Il était surnommé «le meilleur ennemi de la France». Le Mucem, à Marseille, accueille à partir de ce mercredi une exposition sur l’émir AbdelKader, une figure de l’indépendance algérienne.

L’événement prend place jusqu’au 22 août dans la cité phocéenne. Il met en avant celui qui a joué un grand rôle dans le refus de la présence coloniale française en Algérie et est également considéré comme l’un des fondateurs de l’Algérie moderne.

Né en 1808 à la Guetna, sous l’empire Ottoman, il a affronté très jeune les troupes coloniales françaises, lors de l’invasion d’Alger entreprise par la France, en 1830, afin de chasser les turcs.

Lire aussi :  A la découverte de l’Algérie : Georges Malbrunot et Franck Ferrand tentent une aventure inédite en terre dz

La reddition de l’émir Abdelkader a été actée après 17 années de combats, avec la promesse d’être exilé en terre arabe, comme le rappelle Le Point Afrique. Une parole non tenue car il a alors été emprisonné à Pau (Pyrénées-Atlantiques), à Toulon (Var) puis au château d’Amboise (Indre-et-Loire), de 1848 à sa libération en 1852. C’est près de ce lieu qu’une sculpture de lui a été vandalisée avant même son inauguration, le 5 février dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici