Algérie : Justice rendue au feu Djamel Bensmail

Le mois d’août 2021 fut particulier ; En effet, le pays est dévoré par les flammes qui ont déjà détruit des dizaines de milliers d’hectares de forêts dans 26 wilayas, et causé la mort de plus 90 personnes, parmi lesquelles 33 militaires.  Dans son déplacement en vue de prêter main forte aux victimes, Djamel Bensmail, musicien et peintre a fait une mauvaise rencontre qui lui a coûté la vie.

Djamel Bensmail, musicien et peintre de 38 ans, avait quitté Miliana, sa ville natale, située à trois heures de route à l’ouest de Tizi-Ouzou pour donner un coup de main aux villageois. Aussitôt a-t-il débarqué sur les lieux, qu’il s’est fait prendre dans une embuscade. En effet, une foule hystérique  se saisit de lui et le bat à mort. Ce drame s’est déroulé le 11 août en fin de journée, et a été filmé par de nombreux habitants de la région. Le procès des présumés assassins de l’artiste s’est ouvert le 15 novembre, quinze mois après la tragédie, au tribunal criminel de Dar El Beida. Ce 19 novembre, le procureur a requis la peine capitale contre plus de 70 détenus qui comparaissaient pour « homicide volontaire avec préméditation », mais aussi pour « actes terroristes et subversifs contre l’État et l’unité nationale » Une peine de 10 ans de prison a également été requise à l’encontre de 25 autres accusés jugés pour des faits délictuels, à savoir « attroupement armé, outrage à corps constitué et diffusion de photos et vidéos visant à semer le trouble ». Jusqu’à l’heure actuelle, les raisons ayant motivé les assassins à commettre un tel acte sont encore inconnues.

Lire aussi :  CONFÉRENCE À L'UNIVERSITÉ DE MILAN-BICOCCA : FERHAT  MEHENNI livre son témoignage sur la torture en Algérie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!

Please enter your name here